1ère remise en ligne (28mai 2009)

En Vérité

C’est l’un des points clés que je soulignais au début de mes recherches dans le cadre du doctorat: la dynamique d’innovation et d’apprentissage au sein des forces terrestres américaines en Irak.  Outre les changements et les adaptations tactiques sur le terrain -institutionnalisées et généralisées par le discours et l’entregent de David Petraeus à partir des débats intellectuels et de quelques expériences de succès tactiques durables (Tal Afar, Ramadi)-, les institutions militaires américaines avaient été amenées à un apprentissage conceptuel (doctrine interne et combinée, philosophie des conflits et de la guerre, etc.) ainsi qu’à quelques réformes organisationnelles (notamment concernant la formation continue, l’entraînement et la mise en condition opérationnelle). A l’origine de ce changement, un mouvement « par le bas » soutenu « par le haut » (au moins au niveau du théâtre). Plus précisément, on peut parler d’une coalition de réseaux réunissant des « marginaux » (ou se proclamant tels), des détenteurs de pouvoir et…

View original post 1 055 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :