Vous avez dit « néoconservateurs »? (mis à jour)

Un point qui devrait amuser Justin VAÏSSE (ou peut-être pas après tout) est l’influence croissante de Démocrates « interventionnistes » (qu’il nomme « néolibéraux ») dans la future politique étrangère du Président OBAMA. J’ai déjà eu l’occasion de parler du Center for  a New American Security (CNAS), un think tank fondé par Michelle FLOURNOY, notamment à l’occasion de sujets sur John NAGL et sa « croisade » pour un corps de conseillers permanents, ou encore sur la promotion du manuel de contre-insurrection, voire sur Colin KAHL. A noter d’ailleurs qu’ une autre « célébrité » à la mode, le journaliste Thomas E. RICKS, auteur de Fiasco  et de The Gamble, qui ne fait pas mystère de son soutien à la nouvelle doctrine de COIN tout en relativisant les succès politiques du « sursaut », est Senior Fellow du CNAS.

Or, si Michelle FLOURNOY est devenue sous-secrétaire à la Défense pour la Politique (imparfaite traduction de ce qui est le poste n°3 au Pentagone en charge des relations avec les autres administrations et de la définition des axes politiques du ministère), Colin KAHL vient de recevoir la charge d’Assistance du Vice-Secrétaire à la Défense pour le Moyen-Orient (via Abu Muqawama).

On se retrouve devant un paradoxe qui n’est qu’apparent, à savoir les liens étroits entre la nouvelle administration démocrate et les promoteurs de la « contre-insurrection » au sein des forces armées des Etats-Unis. En réalité, il faut situer cela dans un mouvement plus large lié à la posture « interventionniste » de ces Démocrates (ou proches des Démocrates): ce serait une erreur de ne pas comprendre que la question de l’unilatéralisme ou du multilatéralisme ne change rien au fond de l’affaire, c’est à dire à la politique impériale des Etats-Unis. Celle-ci ne cherche pas la conquête de nouveaux territoires, mais la protection des réseaux d’approvisionnements et la stabilisation de « l’arc de crise ». Dans une optique réfutant les interventions maladroites de 2001 et 2003, ces auteurs considèrent que l’orientation COIN des forces armées est nécessaire à la normalisation des sociétés dans lesquelles les Américains ont fait « effraction » dans ces années-là. Il s’agit, en caricaturant, de « réparer les dégâts » tout en préparant les militaires à faire face à des engagements plus longs, plus coûteux humainement (au moins en implication sur le terrain et « au coeur des populations ») et durant lesquels la charge « politique » reviendrait aux militaires dans le cadre d’opérations interagences (c’est à dire incluant l’ensemble des acteurs gouvernementaux et non-gouvernementaux sur le terrain). 

Un deuxième cadre idéologique remonte à l’ère Clinton, lorsqu’il s’est agit à compter de 1995 d’intervenir pour des raisons humanitaires (politique de « l’enlargment« ). On voit ainsi de nombreux auteurs « progressistes » considérer que le manuel FM 3-24 est particulièrement bien adapté à cette tâche et au respect des Droits de l’Homme par les militaires américains. D’ailleurs, il faut se souvenir que le travail de Colin KAHL (que je ne cesse de recommander) portait justement sur le respect historiquement important du Droit des Conflits Armés par les militaires américains en Irak. Apparemment, il faut situer ici la césure avec les autres « progressistes » (les critiques) qui continuent à voir dans la contre-insurrection la résurgence de pratiques coloniales ou néocoloniales violant les Droits des Peuples…

 

Mise à jour: Un récent article parle de la probable nomination du John NAGL comme président du CNAS en remplacement de Michelle FLOURNOY et Kurt CAMPBELL (probablement le futur Adjoint du Secrétaire d’Etat pour l’Asie et le Pacifique). Comme le dit le futur président: « Nous allons continuer à être le principal think tank sur la sécurité aux Etats-Unis« … Tout ceci s’inscrit dans une évolution de plus en plus nette vers le partisanship et l’influence des Think Tanks en politique étrangère au détriment du scholarship et des universités. Quant à savoir si c’est une bonne ou une mauvaise chose, chacun jugera mais on peut légitimement se poser la question.

3 réflexions sur “Vous avez dit « néoconservateurs »? (mis à jour)

  1. Passionnant, merci. La nouvelle stratégie en Afghanistan sera à suivre de près car dans les faits, il s’agira de l’application par l’OTAN, et donc l’ONU (avec ISAF), d’une déclinaison particulière de COIN. La réappropriation de cette stratégie par l’organisation pourrait signifier un nouveau type d’engagement dans les « failed states » (Somalie, Darfour, RDC). Il s’agit donc bien de la reprise du COIN par les partisans du multilatéralisme.

  2. « Tout ceci s’inscrit dans une évolution de plus en plus nette vers le partisanship et l’influence des Think Tanks en politique étrangère au détriment du scholarship et des universités. »

    Je ne suis pas tout à fait d’accord avec ça. L’influence des think tanks existe depuis bien longtemps en politique étrangère et Barack Obama n’y coupe pas (cf. un article que j’ai écrit à ce sujet: http://affaires-strategiques.info/spip.php?article646). Elle n’est pas nouvelle et est une composante majeure du particularisme américain sur le sujet. Il est vrai également qu’il y a un très fort débat aux Etats-Unis entre les think tankers et les universitaires, les derniers ne considérant pas les premiers comme de vrais universitaires. Ce débat est devenu très prégnant depuis l’invasion en Irak de 2003 où plusieurs universitaires ont tenté tant bien que mal de faire valoir les positions d’une non-intervention, positions restées peu écoutées, car leur influence à Washington est bien plus faible que celles des think tanks.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :