Nouvelle offensive

Alors que la troïka présidentielle (le Président et les deux vice-présidents) vient à son tour d’accepter le SOFA, force est de contacter que le pays connaît une nouvelle vague d’attentats contre les forces de sécurité irakiennes (police et armée).

En effet, plusieurs attentats ont frappé ces jours-ci:

-à Mossoul, deux membres du Parti Islamique Irakien (parti sunnite formé d’opposants à Saddam et proche des Frères Musulmans) sont assassinés mardi.

-le même jour, une voiture piégée fait 54 morts près d’une école.

-toujours mardi, une voiture piégée fait 5 morts à Tal Afar tandis qu’un IED frappe une patrouille de l’armée irakienne à HILLA (dans le sud chiite)

-puis mercredi une bombe fait des victimes à nouveau à MOSSOUL tandis que des obus de mortiers frappent un avant-poste irakien dans la ville.

-parallèlement, des attaques ont lieu à BAGDAD.

-enfin, des voitures piégées frappent à nouveau à MOSSOUL mais surtout à FALLOUJAH contre la police.

Tout ceci intervient alors que les statistiques des attaques de novembre 2008 sont redescendues au niveau de 2003 et que les Américains prévoient déjà le calendrier de retrait des avant-postes, stations de police conjointes et autres bases de patrouille au sein des villes irakiennes, notamment la capitale.

Est-on en présence d’une nouvelle offensive comme l’histoire des guerres en Irak en est souvent témoin? Il est fort probable en tout cas que, si les opérations visant à maintenir la pression sur AQI et les groupes extrémistes qui demeurent ouvertement en « insurrection » continuent, elles ne peuvent suffire à stabiliser la situation. Déjà en décembre 2003 puis à nouveau en mars 2004 et en mai 2005, il semblait que les « insurgés » n’existaient plus.

Il ne faut donc pas négliger l’idée d’un plan coordonnée, notamment en raison des cibles (les forces de sécurité le plus souvent, mais surtout des « attentats de masse » contre les civils) mais aussi en lien avec la géographie des attentats. Ceux-ci interviennent en effet soit  dans les zones de contact entre des communautés qui continuent de se haïr (MOSSOUL, TAL AFAR), soit dans les « sanctuaires » des nouveaux pouvoirs sunnites (FALLOUJAH). Autrement dit, on peut craindre à la fois une instrumentalisation des heurts ethniques et une lutte de pouvoir interne aux Sunnites…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :