Avant l’élection,

Une courte revue de presse:

Alors que les Irakiens attendent toujours la réponse américaine aux amendements sur le SOFA….

…. L’administration BUSH semble s’orienter vers une demande d’extension du mandat des Nations-Unies.

Les Forces Américaines se retirent progressivement de la province de DIYALA….

… Tandis que les militaires et officiels irakiens opérants à MOSSOUL leur demandent de frapper la SYRIE pour pouvoir prendre le contrôle du « dernier bastion d’AQI ».

4 réflexions sur “Avant l’élection,

  1. Il est peut etre interessant de remarquer que les autorites civiles citees dans l’article sont Kurdes et sont parties prenantes dans les visees expansionistes du gouvernment regional du Kurdistan. Dire que la situation est terrible a Mosul, que les Syriens sont responsables et que le gouvernment central de Baghdad est impuissant donne de l’eau a leur moulin.

    La realite est-elle conforme a leurs explications, ca reste a voir. Les militaires a Baghdad affirmaient, il n’y a pas si longtemps, que les infiltrations depuis la Syrie etaient tombees a une vingtaine par mois et estimaient que la situation etait gerable. A ma connaissance, et en depit du raid de la semaine derniere (dont nous n’avons toujours pas d’explication officielle), c’est toujours la version en vogue.

    Il est aussi interessant de noter que les operations successives a Mosul n’ont pas donne des resultats similaires aux operations menees a Baghdad ou en Anbar. Il semblerait que la population y soit sensiblement plus retive a cooperer avec les forces de la coalition. Pourquoi?

  2. …Aprés l’election…😦

    Avoir comme vice président quelqu’un qui sait opposé au  »surge » peut il être un problèmes au commandement sur place ?

    Biden avait il changé d’avis devant l’évolution de la situation sur le terrain ?

  3. @Frédéric: BIDEN ne posera aucun problème, il semble s’être rallié à la nécessité de rester sur place autant qu’il le faudra.. même si il ne l’a jamais indiqué formellement.
    @Praxis: la raison en est peut-être justement l’opposition Kurdes/Arabes qui rend MOSSOUL si problématique. Pour faire court, les Sunnites de MOSSOUL insistent davantage qu’ailleurs sur la nécessité de se défendre contre l’emprise KURDE, dont le gouvernement central et les Américains sont perçus comme les Alliés… Et ce en dépit du jeu trouble des autorités kurdes, au moins au niveau local (persécutions contre les Chrétiens).
    Pour le raid en Syrie, plusieurs versions concurrentes ont émergé: « avertissement » au gouvernement de DAMAS, raid contre AQI, etc…
    Je pencherais plutôt pour la seconde solution, étant donné le « réchauffement » relatif des relations entre les deux Etats. Quoiqu’il en soit, cela relance la polémique sur les atermoiements de MALIKI concernant le SOFA: ce raid a donné l’occasion de répondre aux craintes iraniennes sur la transformation de l’Irak en « base d’attaque » contre l’Iran ou la Syrie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :