Qui persécute les Chrétiens d’Irak (suite)?

Excellente analyse de Azzaman (que je classerais comme « critique » vis à vis de la présence américaine en Irak, pour ne pas dire plus) sur les auteurs présumés des attaques contre les Chrétiens de MOSSOUL.

Rappelons que, depuis quelques semaines, plusieurs milliers de chrétiens ont été forcés à l’exil et une dizaine sont morts lors d’attaques portées contre les communautés des Assyriens, des Assyro-Chaldéens et autres dénominations complexes de la « nébuleuse » chrétienne en Irak, dont je rappelle qu’il s’agit d’une des plus vieille communauté chrétienne au monde.

Depuis lundi, les forces irakiennes ont déployés des dizaine de milliers de policiers supplémentaires afin de protéger les Chrétiens, sans succès pour le moment.

L’article explore la possibilité que les Chrétiens soient les victimes de la stratégie kurde visant à les exclure de la rive gauche du Tigre, où les Peshmergas se sont installés dès 2003.

Un autre facteur tiendrait à la polarisation croissante des ethnies musulmanes vis à vis de ces communautés considérées comme proches des Américains et des Occidentaux, d’autant que les Evangéliques américains auraient entrepris la conversion de certaines communautés (rappelons que les Chrétiens d’Irak, de rite orientaux et de langue liturgique arabe, reconnaissent pour la plupart l’autorité du Pape).

Quoiqu’il en soit, il est intéressant aussi de considérer les discours et les pratiques visant à exclure les Chrétiens d’une population où ils étaient, depuis des millénaires, bien intégrés, avec des épisodes ponctuels de rejet il est vrai. En « construisant » la proximité réelle ou supposée entre l’appartenance confessionnelle et le monde extérieur « occidental », « romain » ou « américain », les discours ont ainsi établi une équation qui conduit à un rejet dramatique. Les Américains ne sont pas exempts de tout reproche dans ce processus, comme l’illustre le cas du prosélytisme des Protestants Evangéliques cité plus haut. Les Chrétiens seraient ainsi victimes à la fois de leur morcellement en multiples communautés, mais aussi de l’ambition kurde de « sécuriser » (ou « sécuritiser » Mossoul), ainsi que de la polarisation Chrétiens/Musulmans résultant des discours de la « guerre au terrorisme ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :