Petit correctif à propos du billet précédent

Je dois apporter un correctif important au billet sur la lecture de la guerre en Irak à partir du prisme des identités.

Je pense en effet que cette approche a le mérite d’expliquer pourquoi ANBAR a été le principal foyer de l’insurrection sunnite entre l’été 2003 et l’automne 2005 et aussi pourquoi cette province est celle qui a vu se développer le mouvement du « Réveil ».

une identité nationaliste en premier lieu:

Cela tient au fait qu’il s’agit de la seule province dont la population est sunnite à une écrasante majorité. Il est donc logique que s’y exprime précocement un rejet nationaliste de la présence étrangère, d’autant que:

PRIMO: cette présence est relativement « légère » jusqu’en mars 2004, et qu’elle génère ainsi un sentiment d’impunité.

SECUNDO: la province est considérée comme un « réduit isolé » dont la population a naturellement tendance à résister à la présence étrangère. Même si l’on considère que cet élément de l’identité « anbarite » est lui-même un construit, cela ne change rien au fait qu’il conditionne la perception des Américains par la population.

TERTIO: qu’en raison de la disparition des cadres institutionnels baassistes, les discours des imams et des chefs insurgés de la « Résistance » contribuent à souder les habitants de la province dans cette identité irakienne avant tout.

une identité communautaire teintée « d’internationalisme »:

Entre 2004 et 2006, les Anbarites  sont soumis au discours d’AQI qui  s’alimente des évènements nationaux (le lien entre les Américains et le nouvel Etat perçu comme chiite) pour polariser l’identité Sunnite, d’autant que le Chiite est un « Autre » lointain. L’absence permet donc tout les fantasmes (comme pour les Américains en 2003/2004 d’ailleurs, puisque l’insurrection se développe également à RAMADI, ville qui n’a pratiquement pas connu de présence américaine dans l’année écoulée).

l’identité anbarite: un enjeu de la compétition narrative des Américains et des jihadistes

A partir de 2005, la présence continue des Marines et de AQI explique l’inflexion identitaire vers le repli « tribal » et « anbarite » en priorité. Certes, continuent de se manifester des tendances à se définir comme sunnite en présence des « jundis » (soldats de l’armée irakienne, souvent chiites ou kurdes). Mais globalement, il y a dissociation entre l’identité des Anbarites et celle de la cause communautariste, d’autant plus qu’elle s’est colorée de jihadisme. Le rejet d’AQI naît de cette première inflexion. Mais il faut attendre que les Américains puissent apparaître comme des « protecteurs » en lieu et place d’AQI. Ce qui est facilité par la présence durable des militaires au coeur des centres urbains de la vallée de l’Euphrate et par le levier que constituent les projets financés par les CERPS (les fonds alloués aux commandants de bataillon et de brigade): cela contribue, en plus des négociations menées avec les cheiks, à construire l’image des jihadistes comme « étrangers ».

Bien entendu, tout cela devrait être creusé davantage pour bien saisir les implications de l’action des militaires américains. C’est dans l’interaction entre cette dernière et les perceptions identitaires des « Arabes sunnites » que se trouve une partie importante de l’explication des échecs et des succès de la contre-insurrection.

NOTE: bien entendu, tout ceci peut aussi permettre de comprendre pourquoi les régions « de contact » sont moins facilement pacifiées ou touchées par le « Réveil ». Du fait d’interactions croissantes, les tendances à la polarisation sont plus marquées et donc le risque de créer des relations d’inimitié est plus important. Il est crucial que le contre-insurgé n’apparaisse plus seulement comme un « protecteur » d’une communauté mais plutôt comme le « tiers séparateur ».

NOTE BIS: « tiers séparateur » est une expression souvent utilisée en psychologie pour désigner le rôle du père par rapport à la relation enfant-mère… de là à en déduire que la contre-insurrection est « paternaliste », il y a un pas que je franchis allègrement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :