Deux mises à jour

A l’approche du départ de PETRAEUS et de son remplacement par ODIERNO (prévus tout deux le 1er septembre), les mises à jour sur la situation en Irak sont nécessaires:

  1. la première concerne la situation à BAGDAD même. Dans sa conférence de presse mensuelle tenue hier, le général Qassim ATTA, porte-parole du Commandement Opérationnel de BAGDAD (BOC) a annoncé que les opérations militaires avaient diminué de 89% par rapport à la situation il y a deux ans. Pour lui, il s’agit du signe que les « hors la loi » sont défaits. Les opérations de ratissage ou les raids en vue de l’arrestation de HVT (High Value Target) continuent quotidiennement. Mais l’essentiel de la sécurité est désormais sous la responsabilité de l’armée irakienne, voire de la police. Un bémol: il y a deux ans BAGDAD connaissait les combats et la guerre civile. Les opérations militaires étaient à leur plus haut point avec le lancement de Together Forward I et II. On peut toutefois créditer le Plan de Sécurité de Bagdad (Enforcing the Law février 2007-aujourd’hui) ainsi que les opérations visant à interdire puis « pacifier » les « ceintures » de BAGDAD (été-hiver 2007) de ces progrès sécuritaires.
  2. Plus important, le général CONWAY, Commandant du Corps des Marines (CMC) a annoncé hier qu’une cérémonie de transfert de responsabilité aux Irakiens (PIC) pourrait avoir lieu dans les jours qui viennent. Annonce complétée par le Conseil de Sécurité Nationale irakien qui précise que l’affaire pourrait avoir lieu ce lundi. La province serait alors la 11ème du pays à passer aux Forces Armées et de Sécurité irakiennes. Ainsi, l’objectif opérationnel fixé par le général GASKIN en octobre 2007 pourrait être atteint plus tôt que prévu (2010 initialement). On se souvient que j’avais déjà annoncé une telle cérémonie à la fin du mois de juin, laquelle avait été reportée sine die à la demande des autorités provinciales à la suite d’une vague d’attentats. Il s’avère que, comme je l’avais alors précisé, ces attentats ont semblé reflété les compétitions politiques entre les partis sunnites traditionnels (dont le Parti Islamique Irakien) et les nouvelles formations issues du « Réveil ». Plus intéressant, le général CONWAY justifie ainsi ce transfert: « il est évident que la force dont nous avions besoin à Anbar en 2005 et 2006 afin de combattre les insurgés (…) n’est plus celle qui est nécessaire pour faire du nation-building et essayer de rapprocher les Sunnites et le gouvernement« . Les éléments retirés d’ANBAR seraient donc censés partir pour l’Afghanistan où opèrent déjà la 24ème Marine Expeditionary Unit (MEU) à HELMAND et le 2/7 Bataillon dans la formation de l’ANA, dont le déploiement doit prendre fin en novembre (rappelons que les unités du Corps sont déployées pour 7 mois contre 12 pour l’Army depuis fin juillet). On voit dans les questions et les réponses que fournit CONWAY que ce dernier semblerait souhaiter le retrait d’un maximum de Marines d’Irak au profit de l’Afghanistan. Comme je l’avais déjà souligné, le Commandant du Corps semble considérer que les « nuques de cuir » sont davantage à l’aise dans les opérations de combat dite « majeures » que dans les opérations de reconstruction. On retrouve ici le hiatus entre les missions idéales et les missions réelles accomplies par les Marines.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :