La transmission du savoir antique en Occident: à propos d’un livre de S. GOUGUENHEIM

Merci à Sylvain GOUGUENHEIM (que j’eus l’heur d’avoir comme chargé de TD lors de la préparation de l’aggrégation il y près de 10 ans): il nous livre une intéressante réflexion sur la transmission du savoir antique en Occident. Loin d’avoir été le fait de la civilisation arabo-musulmane, celle-ci aurait été un processus continu et régulier, sans véritable rupture avec l’Antiquité.

Si la thèse ne m’est pas inconnue, il y a quand même quelques nouveautés, comme le fait que les traductions des auteurs grecs en arabe soit le fait de Chrétiens Syriaques, ou encore que l’immense majorité du Corpus grec est traduit en latin par l’équipe du Mont Saint Michel bien avant les traductions à partir des exemplaires grecs à Tolède (XIIème siècle).

Critique de lecture dans Le Monde à lire d’urgence.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :