Cessez-le-feu provisoire? (mise à jour)

Moqtada Al SADR vient d’appeler à un cessez-le-feu en demandant à ses milices de se retirer des rues de BASSORAH.Bien entendu, cela a été assorti de 9 conditions, comme la remise en liberté des détenus des JAM et l’amnistie pour ses membres.

Notons que cela n’est que le 5ème ou 6ème « cessez-le-feu » de cette sorte (automne 2003, printemps 2004, été 2004, hiver 2005, été 2007 confirmé en février 2008). En dépit du ton pessimiste de ma dernière note, je persiste à penser que SADR était dans un moment de relative infériorité et que les combats lui ont coûté beaucoup.

Il en ressort que le front uni de ses adversaires, la campagne de communication visant à séparer les extrémistes des modérés (et les premiers de leur chef, qui s’est peu exprimé directement jusque ici) et la pression militaire l’incitent à faire « profil bas ».

Notons que les attaques au mortier ont repris et que SADR refuse de satisfaire aux demandes du gouvernement de céder les armes de ses miliciens aux forces de sécurité.

Nul doute que plusieurs phénomènes ne soient en cause: une pause tactique, une relative faiblesse et des dissensions internes, une polyvalence des actions des JAM entre jeu démocratique et pressions sur la « rue » (notamment, SADR demande que le gouvernement reloge ses sympathisants et ses militants déplacés par les combats et les raids, ce qui lui permettrait de conserver intact son potentiel électoral).

Il n’en reste pas moins vrai que les questions posées dans mon post précédent se reposent: quelle est la légitimité de MALIKI dès lors qu’il peut facilement être désigné comme dépendant des Américains (et que de fait, il l’est)?

Mise à jour: les opérations continuent cependant, ce qui démontre que le gouvernement entend ne pas relâcher la pression sur les « éléments criminels ». Le porte-parole des forces de sécurité irakienne, le major-général AL-AZIZ annonce ainsi la poursuite de la mission à BASSORAH pour appréhender tout les éléments qui ne rendraient pas les armes, surtout les armes lourdes.

Cela pose problème si l’on considère les garanties demandées par SADR et notamment celles qui concernent l’absence de désarmement de ses milices. Celui-ci s’en tire donc à bon compte, ce qui renvoie à ce que je disais plus haut concernant son habileté à toujours perdre tactiquement, mais à monter en puissance au niveau stratégique.

Mise à jour n°2: J’invite mes lecteurs anglophones à lire cet excellent article de Malcom NANCE sur le Small Wars Journal. Il pense que l’erreur de MALIKI (et, dans une mesure à peine moindre, de la Coalition) a été de jouer un coup de « poker » pour éliminer les JAM. En effet, depuis 2006, les Américains s’étaient ingéniés à détruire l’Armée du Mahdi pièce à pièce, notamment depuis la « trêve » de août 2007. De fait, il était facile de cibler quelques groupes en les présentant comme « marginaux » par rapport à cette décision de SADR: la qualification de « groupes spéciaux » (financés par les services secrets iraniens) ou encore « d’éléments criminels » ou de « forces anti-irakiennes » participaient de cette même stratégie.

Evidemment, il n’en est plus question, d’autant que les JAM gardent un ascendant important dans le Sud. Peut-être même cette pause « tactique » (dont SADR est coûtumier) est-elle un bon moyen de disperser ses stocks d’IED et d’EFP (les Explosive Formes Projectiles de fabrication iranienne -au moins pour l’aspect technique- et capables de percer des blindages épais). Quoiqu’il en soit, SADR fonctionne « à la Hezbollah » (ce qui est assez logique)…. ce qui n’est objectivement pas bon du tout. Alors, un « coup dans l’eau » aux conséquences potentiellement désastreuses ? (Je pense que SADR a compris l’inutilité d’affronter sur le terrain « conventionnel » les forces américaines, à défaut de pouvoir le faire -avec quelques succès- avec les Irakiens).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :