Bassorah, Maliki et la forme de l’Etat Irakien.

Le blog Historiae.org Histories of Political Imagining est spécialisé dans les questions du fédéralisme et du séparatisme dans le sud de l’Irak. Dans un article intituté « The Enigmatic Second Battle of Basra« , Reidar VISSER offre une explication de l’actuelle affaire de Bassorah via le prisme des questions de la forme future de l’Etat irakien e de ses implications au niveau local.

Deux lignes supplémentaires de clivage apparaissent ainsi entre les diverses factions chiites à Bassorah comme au sein des instances gouvernementales et parlementaires au niveau national:

  1. l’opposition entre centralistes et fédéralistes: sur ce point, le Premier Ministre MALIKI, favorable à un Etat central relativement fort, se rapproche de SADR et s’oppose ainsi au Conseil Suprême Islamique en Irak, partisan d’un Etat fédéral.
  2. l’opposition entre les fédéralistes chiites favorable à une entité unique (le Conseil Suprême Islamique en Irak) et les fédéralistes favorables à une plus grande décentralisation et à la formation d’entités politiques sur une base géographique plutôt qu’ethnique (le parti FADHILA, dissident des JAM)

Ainsi, il y aurait des tensions entre MALIKI et le Conseil Suprême Islamique en Irak, pourtant principal soutien du Gouvernement au Parlement irakien. Le Conseil considérerait en effet que les options centralistes du Premier Ministre ainsi que son exercice ferme de l’autorité sont des menaces sur le long terme. Par ailleurs, le parti FADHILA aurait été favorable au maintien des Britanniques dans la cité du Sud, craignant les tentatives du Premier Ministre et du Conseil Islamique de restreindre sa mainmise sur le gouvernement Provincial (le gouverneur actuel, Mohammed Al-Waeli, est membre de ce parti).

Il apparaît donc ainsi que la thèse d’une alliance contre les Sadristes est la plus probable, étant donné les tensions idéologiques entre le Premier Ministre, le Conseil et le FADHILA. Cette impression est renforcée par les narations de chacun des principaux acteurs de l’affaire puisque le Conseil et MALIKI (sans compter les Américains et les Britanniques) proclament tout deux que l’objectif de la « Charge des Chevaliers » est d’éliminer les groupes mafieux contrôlant les raffineries de pétrole de la ville (principal terminal pétrolier d’Irak).

Quel est l’objectif du Premier Ministre? S’assurer un contrôle plus important des Forces de Sécurité Irakienne et une stature d’Homme d’Etat. Sur le premier point, les milices de son parti, le mouvement DAWA, sont faibles. Il s’agit donc de renforcer un contrôle « subjectif » des militaires (HUNTINGTON) ou un contrôle politicien (JANOWITZ) de ces derniers. C’est problématique si on considère le mal que les Américains ont eu à former des Forces Armées Nationales non-partisanes après les déboires de la « chiitisation » de celles-ci (certaines unités ayant eu participé aux luttes interethniques en 2006, ou même aux compétitions interchiites). De plus, le contrôle « intrusif » des civils sur les militaires (FEAVER) pose le problème de l’efficacité des opérations militaires sur le moyen terme (c’est à dire si les Américains partent). Sur le second point, le Premier Ministre a fait taire ses conceptions centralistes pour nouer une alliance de circonstance contre son principal rival au sein de la population chiite. Peut-il apparaître comme le « stabilisateur » de l’Irak et comme un homme « au dessus des partis ». Tout dépendra des narrations qu’il saura mettre en branle, notamment concernant le rôle de l’Iran au sein des JAM de Moqtada Al Sadr.

2 réflexions sur “Bassorah, Maliki et la forme de l’Etat Irakien.

  1. D’après les journaux, cela ce passe mal à Bagdag, on voit par une exemple une photo d’un soldat irakien désarmé par les miliciens à Sadr City.

  2. Pingback: Bassorah (to be continued part 2) « En Vérité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :