La suite des opérations

En attendant que je puisse transférer l’ensemble de mon blog sur ce nouveau support, je trouve intéressant de rapporter quelques nouvelles de ce WE pascal:

  • en premier lieu, les Américains auraient le projet de tourner leur attention vers BASSORAH une fois MOSSOUL pacifiée. Cela semble cohérent avec l’effet majeur de l’opération Phantom Phoenix, c’est à dire stabiliser les 9 villes principales d’Irak. Dans ce cadre, les Britanniques devraient de nouveau intervenir dans le coeur de la ville, en proie aux luttes entre factions chiites, soutenus par les Marines. A suivre..
  • D’autant qu’à MOSSOUL,  un attentat a frappé le COP INMAN, situé sur la route de TELL AFAR (à l’ouest de la cité), tuant 13 soldats irakiens. Comme le suggère Bill ROGIO (et non Bill ARDOLINO comme je l’ai étourdiment signalé sur un de mes derniers posts), il s’agit du point faible du dispositif de la Coalition. De plus, AQI utilise ses instruments classiques, à savoir les attentats contre les points d’appui tenus par des Irakiens (ce fut le cas lors d’attaques simultanées contre les postes de police de la ville le 10 novembre 2004, ce qui avait provoqué l’écroulement de toute l’administration dans la ville). En dépit de cet évènement spectaculaire, l’opération continue. Mais il faut s’attendre à ce que les forces irakiennes soient de plus en plus « testées » sur leur résistance physique et morale. A Falloujah, le Washington Post rappelle ainsi la radicalisation des méthodes employées par la Police et l’Armée contre les extrémistes, loin des contraintes politiques et juridiques que connaissent habituellement les militaires occidentaux.
  • Le chiffre de 4000 morts américains a donc été atteint ce WE de Pâques. Triste mesure qui rappelle la fragilité de la détermination politique des sociétés occidentales  à supporter de tels engagements sur le long terme. Il est de plus en plus  nécessaire d’équilibrer de nouveau  la trinité de CLAUSEWITZ (Armée, Population, Etat) pour mener la contre-insurrection (et notamment en réfléchissant sur le concept et ses implications identitaires).
  • Sur le front des détenus, je signale une mise à jour du Major Général STONE lors d’une conférence de presse. Contrairement à ce que j’ai pu annoncer, il n’y avait au maximum des opérations au début de l’hiver « que » 23 000 détenus (diapos).
  • Enfin, ma prochaine lecture: un article de la revue Orbis du think tank Foreign Policy Research Institute (FPRI) qui pose la question de l’avenir de la COIN au sein des forces américaines.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :