Les Chiites de nouveau menaçants?

L’attentat à KARBALA en début de ce semaine a réveillé l’ardeur de certains Chiites contre le gouvernement irakien et les Américains.

En effet, les Chiites, majoritaires dans le pays, ont été la cible de plusieurs attaques de ce genre (à Iskandaryah à la fin de février notamment).

Par ailleurs, les milices de Moqtada Al Sadr (l’Armée du Mahdi ou JAM) semblent difficilement tenir le cessez-le-feu annoncé par son chef en août et renouvelé en février dernier. De fait, les miliciens sont sous la pression des forces de la Coalition, de l’Armée Irakienne (autrefois souvent un allié de circonstance) mais aussi de leurs rivaux du Conseil Suprême Islamique en Irak (les Badristes). De fait, des incidents ont éclaté à KUT (au Sud de l’Irak) entre les JAM et les forces irakiennes venues pour arrêter certains de leurs membres. L’action des « groupes spéciaux » armés et entraînés par les Forces Spéciales iraniennes ne participe pas non plus à adoucir les Chiites. Je crois qu’il est nécessaire de se souvenir que les Chiites ont été les premiers sur lesquels les Américains ont établi le nouvel Irak, et le retournement des insurgés sunnites via le programme CLC/SoI peut être vécu comme un changement d’alliance inquiétant.

Une autre interprétation concerne justement les attentats dont je parle plus haut. Ceux-ci ressemblent fortement aux actions d’AQI contre les lieux saints du Chiisme, comme ceux de la fin de 2005 et de l’année 2006: le 22 février de cette année-là, un attentat contre la mosquée d’or de Samarra avait marqué le début de la sanglante guerre civile entre Chiites et Sunnites. Nul doute que l’organisation extrémiste sunnite ne trouve avantage à provoquer de nouveau les Chiites. Rappelons en effet que les incidents interconfessionnels avait permis à AQI de se poser en protecteur des Sunnites dans les régions mixtes (ou les quartiers de Bagdad), mais aussi à Anbar. De plus, l’éclatement de la violence avait fourni l’opportunité pour investir les zones délaissées par les Américains occupés à tenter de s’interposer entre les factions.

Le risque est donc réel d’une reprise des combats par les milices chiites, non seulement par la poursuite de leurs querelles internes, mais aussi par des actions contre les forces irakiennes, la population sunnite ou même les forces américaines. Plusieurs ayatollahs ont ainsi appelé à une manifestation géante pour commémorer le 5ème anniversaire de la chute de Bagdad, le 9 avril prochain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :