La démission de l’Amiral FALLON

Cela fait la une de tout les journaux et les blogs: William FALLON, le commandant du CENTCOM, a démissionné.

Nommé à la succession du général ABIZAID (un libano-américain) en janvier 2007, l’Amiral FALLON semble avoir pâti de plusieurs faits (même si il est encore difficile de saisir les raisons exactes de son départ):

  • son refus d’accepter le terme de « longue guerre » en vogue au Pentagone depuis 2006.
  • Un entretien sur Al Jazira pour regretter le ton belliqueux souvent employé aux Etats-Unis au sujet de l’Iran.
  • sa volonté de retirer au plus vite les unités américaines d’Irak et d’Afghanistan.
  • son effacement par rapport au « Roi David » (David PETRAEUS)

Ironiquement, un article de Tom BARNETT qui souhaitait défendre son bilan et appuyer la prétention de Robert GATES selon laquelle FALLON est le principal penseur stratégique américain semble avoir davantage enfoncé le clou, notamment en affirmant que les relations entre FALLON et l’Administration d’une part, PETRAEUS d’autre part, seraient extrémement mauvaises et en décrivant FALLON comme un adversaire résolu de la guerre contre l’Iran.

Bonus: un article de l’historien Max BOOT du Council for Foreign Relations se réjouit de ce départ.

Une réflexion sur “La démission de l’Amiral FALLON

  1. J’ai eu l’occasion de lire l’article, effectivement il était assez agaçant.Barnett a un goût certain pour le théatre mais là c’etait pousser le bouchon loin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :