Nouvelles de la TF MARNE (mise à jour)

En lien avec l’attentat commis avant-hier contre des pèlerins chiites dans la zone d’Iskandariyah, il est intéressant de compléter le point de situation sur l’action de la TF MARNE dans la zone de la Division Multinationale Centre (MND-C).

Deux opérations ont déjà été évoquées: Marne Thunderbolt pour la 2nde brigade du colonel FERRELL à Arab Jabour et Marne Grand Slam pour la 3ème brigade du colonel GRISBY à Salman Pak.

AO TF MARNE
Au sud des AO de ces brigades, la 4ème brigade du colonel JAMES occupe la zone entre Tigre et Euphrate centrée sur Iskandariyah. La région est majoritairement sunnite au nord et chiite au sud, notamment à proximité des lieux saints de Karbala. Comme dans les deux autres cas, il s’est agit d’abord de sécuriser les zones peuplées par des opérations cinétiques (opération Marne Roundup depuis décembre 2007) puis de s’installer dans des avants-postes avec les forces de sécurité irakiennes -tout en poursuivant leur formation-, enfin de mener des actions de rapprochement avec les communautés locales sous le double aspect de la reconstruction (une équipe de PRT est « incrustée » au sein de la brigade) et de la levée de milices locales (SoI) aussi bien sunnites que chiites. Dans l’avenir, le colonel JAMES envisage de poursuivre la pacification en « tâche d’huile » vers le sud le long de la vallée du Tigre (opération Marne Rugged).

Nonobstant, l’attentat de samedi ne remet pas fondamentalement en cause les progrès accomplis depuis l’automne dans cette zone. En revanche, il met en lumière la difficulté à contrôler le milieu sur le court terme. De plus, il révèle à quelles extrémités en sont réduit les insurgés privés de tout soutien local.

Un autre élément important des opérations dans cette zone tiennent aux relations entretenues par les forces américaines et irakiennes. Non seulement celles-ci travaillent de concert dans les avants-postes (bases de patrouilles ou COPs avec l’Armée irakienne, Joint Security Stations avec la Police), mais elles sont étroitement liées dans la planification et la conduite des missions: la 8ème division irakienne bénéficie ainsi de la présence de cadres de la brigade « incrustés » dans le cadre des Transitions Teams aux niveaux brigades et bataillons. Contrairement à Mossoul, les forces irakiennes restent en soutien. Enfin, les milices locales mènent des missions statiques de sauvegarde (points de contrôle, patrouilles localisées, postes de surveillance).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :