le général Petraeus obtient gain de cause

Selon une interview donnée hier, David PETRAEUS aurait obtenu de ses supérieurs de conditionner le retrait des brigades issues du « surge » à une évaluation plus poussée de la situation. Plus précisément, PETRAEUS aurait obtenu le soutien de son supérieur direct, le CENTCOM Amiral William FALLON, contre le président du comité des chefs d’Etat-Major (le CEMA) l’amiral Michael MULLEN. Ce dernier soutient en effet un retrait pour un niveau bas de 10 brigades d’ici la fin de l’année contre 19 actuellement (et 20 en juillet dernier).

1ère remarque: le débat au sein des « top brass » n’est pas nouveau. Il est intéressant pour tout les étudiants en sociologie militaire que deux marins puissent s’opposer l’un à l’autre, preuve que l’appartenance au service ne suffit pas à trouver un accord.

2nde remarque: PETRAEUS aurait donc réussi à faire prévaloir les impératifs opérationnels sur les préoccupations politiques, ce qui est plutôt une bonne nouvelle. Il reste à s’interroger sur la réalité d’un tel ralentissement, alors que la campagne de 2008 n’a pas atteint son rythme de croisière et que le recrutement des CLC/SoI se heurte encore à une opposition -certes de plus en plus restreinte- du Gouvernement Irakien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :