Après l’élection

Promis, je donnerai un analyse plus approfondie des conséquences probables de l’élection de Barack OBAMA plus tard…. Disons qu’il faut attendre que se décantent "le mythe" et "les actes".

En revanche, je crois utile de poser la question du biais médiatique français sur la question. Honnêtement, le (double) fonctionnaire que je suis a honte aujourd’hui d’être français….

Pour résumer, je dirais que nos médias font d’OBAMA ce qu’ils ont fait de SARKOZY (et de ROYAL un temps): une icône médiatique. Que l’on puisse à ce point "mythologiser" un président (élu) des Etats-Unis me semble le signe d’un dérangement certain. Une démocratie "post-positiviste" me paraît mal partie.

Quoiqu’il en soit, je répète quelques faits concernant OBAMA, son entourage et la politique étrangère (en vrac):

-son probable Secrétaire d’Etat, Dennis ROSS, est un faucon anti-Iran. Rappelons par ailleurs qu’OBAMA approuve l’orientation du CENTCOM vers le "problème" pakistanais (à rebours, certains citent plutôt le nom de John KERRY).

-concernant l’Irak, il est fort probable que RIEN ne changera (pour répondre à Frédéric sur le message précédent): en effet, BIDEN et OBAMA considèrent tout deux que l’opposition entre Chiites et Sunnites ne pourra se résorber d’elle-même. Cet argument, qui peut aussi bien légitimer un retrait qu’une présence indéfinie, me semble particulièrement faux et dangereux, qu’elle que soit l’issue que l’on verra (retrait ou présence indéfinie). Il est vrai qu’OBAMA a promis un retrait dans les 16 mois suivant son élection (ce qui ferait le printemps 2010) mais il est fort probable que son rapprochement avec PETRAEUS ainsi que la signature du SOFA ne rendent caduque cette "promesse de campagne". Apparemment, le ministre des Affaires Etrangères irakien ne semble pas s’attendre à un changement rapide dans l’engagement américain.

-d’ailleurs, il n’est même pas sur que le PENTAGONE ne perde son secrétaire (R. GATES) ou, du moins, ne perde son influence dans la formulation de la politique étrangère des Etats-Unis (cf. l’expérience CLINTON et les tentatives -vaines- de D. RUMSFELD de "mettre au pas" cette administration).

-enfin, son attitude envers l’Union Européenne ne devrait pas changer de celle que l’on connaissait de la part de son prédécesseur. Au contraire, il est fort à parier qu’il accentuera la pression de l’administration précédente pour le "partage du fardeau", notamment en Afghanistan. A moins que je ne me trompe et que le scénario envisagé par Olivier KEMPF sur la coopération UE/OTAN dans la région ne puisse permettre de résoudre d’autres problèmes…

-en revanche, il peut tabler sur son image pour entamer des négociations avec les "ennemis" des Etats-Unis, et pour réchauffer celles avec ses "alliés".

Voila, c’est mince, mais cela donne quelques pistes pour "dégonfler" la belle histoire que l’on se raconte de ce côté-ci de l’Atlantique. 51% des électeurs américains ont eu leurs raisons de voter Barack Hussein OBAMA, qui devient ainsi le 44ème président des Etats-Unis. Mais leurs raisons, quelles qu’elles soient, ne sont pas celles que l’on imagine ici (où règne le "délire" sur le métissage, le "libéralisme" -au sens américain- du président élu, ou encore des préoccupations purement publicitaires: son image, sa jeunesse, son épouse….) Oui, je suis honteux d’être français ce soir… et cela n’a rien à voir avec le "vrai" OBAMA.. Celui-ci devrait nous ramener sur terre bien assez tôt: OBAMA c’est SARKOZY!

PS: et une mention spéciale pour John MCCAIN dont le score honorable et le "discours de défaite" sauvent largement l’honneur

3 thoughts on “Après l’élection

  1. Il est évident que la question à se poser est pourquoi cette édifiante propagande sur les éléctions américaines par les médias français et la mythification d’un candidat plutôt qu’un autre.
    Il est bien évident qu’on souhaite pousser l’opinion publique à s’intéresser à ça. Les questions à se poser sont certainement ailleurs et au-delà de tous ces faux débats.

  2. une icône médiatique."

    Cela nous écarte du thème du blog mais cela ne me paraît pas être un biais particulièrement français. C’est la même chose aux USA, le slogan est "change" mais personne ne sait quel est le contenu.

    N’ayez donc pas honte, même des millions d’américains tombent dans ce panneau.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.
Thème Esquire.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: