Des nouvelles de la Division Centre.

Depuis que, le 10 mai, la Task Force Iron (TF IRON) a été relevée par la TF MOUNTAIN (10ème Division de Montagne), les nouvelles de la Division Multinationale-Centre se font rares. Or, coup sur coup, deux de ses responsables viennent de s’exprimer devant l’opinion publique:

  • le colonel Pat WHITE, commandant la 2ème Brigade de la 1ère Division Blindée, qui a en charge le canton (qada) de MADAIN (correspondant approximativement au SE de la capitale irakienne), autrefois "territoire" de la 3ème Brigade de la 3ème Division (colonel GRISBY), s’est exprimé hier par visioconférence devant la salle de presse du Pentagone.
  • le général de Brigade BUCHANON, chef des opérations de la Division, a participé hier à une table-ronde de blogueurs animée par le Pentagone (pour ceux qui l’ignorent, le Département de la Défense anime de tels évènements depuis près d’un an et demi…).

La région où opère la TF MOUNTAIN donne un aperçu crucial de l’avenir de l’Irak, en plus qu’elle fournit un exemple probant de l’habileté opérationnelle de l’équipe sortante de la Force Multinationale Irak. En effet, créé en avril 2007 pour alléger les responsabilités du commandement opérationnel de BAGDAD, le ressort de la Division Centre comprenait alors les zones de transit majeures des différents groupes insurgés et terroristes. 3 des 5 brigades du "surge" y furent déployées afin d’interdire les mouvements autour et en direction de BAGDAD puis de contrôler ces zones (été 2007). Depuis le printemps, la Division est engagée dans la phase de reconstruction, aidée par une Equipe Intégrée de Reconstruction Provinciale (ePRT). Les succès militaires ont été impressionnants et radicaux: la transition, aux dires des deux responsables précités, s’est confirmée. Bien plus, la brigade du colonel WHITE a même été "prêtée" à la Division Nord lors de la participation américaine à l’offensive sur DIYALA ayant débuté le 27 juillet dernier.

A l’heure actuelle, les préoccupations des responsables américains sur place se portent essentiellement sur la bonne intégration des nombreuses milices des "Fils de l’Irak" au sein des forces armées et de sécurité irakiennes. Sur ce plan, le commandant irakien de la 17ème division irakienne, le général de Division ALI, aurait proposé de former une "armée de réserve" avec les miliciens qui ne seraient pas intégrés, ou qui ne bénéficieraient pas des formations professionnelles dispensées au sein d’établissements encadrés par des formateurs américains.

Dans le domaine de la Reconstruction et de la gouvernance, les deux officiers constatent que, désormais, les aides financières du gouvernement irakien destinées à financer les projets locaux (micro-crédit, infrastructure, services essentiels, etc.), dépassent de beaucoup les montants et les projets montés par la Division et son Equipe Provinciale Intégrée.

Cette situation contraste avec celle de MOSSOUL, où l’alliance entre AQI et d’anciens responsables baasistes continue de diviser Kurdes, Sunnites, Chiites, Chrétiens et les autres ethniques qui composent la mosaïque de Ninive… Il est rassurant de constater cependant que les Sunnites et les Kurdes semblent s’entendre pour souhaiter le maintien des forces américaines et pour rejeter les tactiques insurgées….

Propulsé par WordPress.com.
Thème Esquire.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.